Don’t cry for me Argentina…

Il est coutume de dire que toutes les bonnes choses ont une fin et mon aventure en argentine va toucher à sa fin.

Cette aventure fût particulièrement enrichissante autant sur le plan humain que professionnel.

Sur le plan professionnel, j’ai pu travailler dans d’excellentes conditions au sein d’APICube. Une équipe vraiment sympathique, un mix de français et d’argentins, il a fallu jongler entre trois langues pour communiquer entre nous, au point d’en arriver à des phrases commençant en français, se terminant en anglais, saupoudré d’espagnol en plein milieu. Il existe le spanglish aux USA, nous avons inventé le franspanglish :-). Je vais remercier tout particulièrement François et Pierre-Olivier sans qui je n’aurais pas pu tenter cette aventure. Ce sont des personnes vraiment sympathiques et je vous invite vivement à suivre leurs blogs pour découvrir un peu plus l’argentine avec François et supporter l’ASM partager la coupe du monde avec Pierre-Olivier. Concernant les projets, j’ai pu toucher au monde du mobile en développant sur iPhone, iPad ou encore Android avec des projets intéressants et enrichissants

Sur le plan humain, j’ai trouvé ici ce que je cherchais. Une autre culture, une autre façon de vivre, un peu de dépaysement. Au début (et vous aurez cette impression si vous venez ici), tout ressemble à l’europe. Mais bien vite, quand on prend le rythme de vie argentin on se rend compte que non. Pas de quoi manger à 23H? le flemme de faire à manger? Ici tout se commande et se livre, même le café dans le bistrot au coin de la rue.  Les transports en commun sont assez déroutants, pas d’horaire fixes, on sait que le bus passe par là, des fois il faut être chanceux pour tomber sur l’arrêt, ils conduisent vraiment comme des tarés (hier un train a percuté un bus… ). Vous prendrez goût au taxi aussi qui ne coute vraiment rien. Je reviendrai sur chacun des points qui m’ont marqués dans d’autres billets.

Maintenant c’est retour en France, recherche d’emploi (au passage si vous avez vent de quelque chose) et poser les valises cette fois-ci définitivement à Clermont et reprendre ma vie là où je l’avais laissé, retrouver ma chérie, mes amis et ma famille.

l’Argentine va me manquer et sa viande encore plus :-D mais j’ai eu la chance de vivre ce que j’avais envie de faire et ce n’est pas rien.

 
Leave a comment

2 Comments.

  1. « avec François et supporter l’ASM » tu voulais pas plutôt faire ça ?
    « avec François et supporter l’ASM »

    Sinon, c’est génial d’avoir pu réaliser ton projet ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>